Éditions
Éditions Cariscript Livres Revues

Chrétiens et musulmans en Irak:

Attitudes nestoriennes vis-à-vis de l’Islam


Auteur : Bénédicte LANDRON

Prix : 28,50 €

Histoire de la rencontre entre les chrétiens (nestoriens) et les musulmans en Irak, de la conquête islamique jusqu’à la conquête Mongole (début du XIVe siècle). Partant donc de l’avènement de l’Islam, et de ses conséquences sur les populations déjà établies, notamment chrétiennes : la conversion d’une partie à l’Islam.
Ensuite parcourant les siècles l’auteur relate les relations des autorités religieuses chrétiennes avec la puissance temporelle et religieuse qu’est l’Islam. Les grandes figures de l’époque avec leurs échanges et controverses théologiques sont exposées.
Ainsi du califat de Haroun Al Rashid jusqu’au califat d’Al-Mutawakkil, les auteurs nestoriens sont présentés ainsi que leur œuvre principale : Ammar Al Basri, lettres d’un Hachémite et d’un Kindite (échange de lettres entre un chrétien et un musulman sous le calife al-Ma’moun, Yusuf ibn Al Buhayri, Elie de Nisibe, Kitab al Majdal (le livre de la tour), Abd Isho de Nisibe (Usul al Din).
Dans une deuxième partie, les thèmes traités sont exposés : la réponse à la falsification des Écritures, la crédibilité de la religion chrétienne, la Trinité, l’Incarnation, les témoignages scripturaires.
l’Eschatologie, le Coran, le problème de Mahomet.
En fin du livre, des extraits des principales œuvres sont donnés au lecteur. Cette étude historique éclaire le contexte de l’avènement d’une nouvelle religion, des débats qui ont traversé les siècles, et que nous retrouvons aujourd’hui dans ce que l’on appelle le choc des cultures !
Dans le monde d’aujourd’hui, le christianisme et l’islam sont les deux principales puissances religieuses, amenées de plus en plus fréquemment à entrer en contact et à s’interpénétrer. Ces deux religions s’ignorent largement : obstacle des langues et des mentalités, poids des heurts historiques.
Pourtant si l’évolution du monde les a écartées l’une de  l’autre, elles sont nées dans le même domaine et leurs premiers adeptes partageaient un héritage sémitique commun et des langues voisines l’une de l’autre. Les premiers contacts furent plus heureux que par la suite, la compréhension meilleure et les échanges plus profonds.
L’Église nestorienne de Mésopotamie qui se sépara des autres Églises chrétiennes, lorsqu’elles donnèrent à Marie le titre de Mère de Dieu, était à la fois la plus orientale et la plus conservatrice parmi ces Églises. Par la conquête musulmane de l’Irak et le choix de Bagdad comme capitale, elle se trouva au cœur même de l’empire musulman et appelée par là à collaborer à l’élaboration de la nouvelle civilisation en gestation.
Puisqu’aujourd’hui beaucoup s’intéressent au dialogue des religions, à  la connaissance du christianisme sémitique et à celle du monde musulman des origines, cette étude, basée sur une recherche soigneuse dans les bibliothèques et les collections de manuscrits d’Orient et d’Occident, présente au lecteur les discussions religieuses entre les chrétiens nestoriens qui constituaient la population de base de la Mésopotamie et les conquérants arabes qui s’y étaient installés.
ISBN 9782876011519
nombre de pages : 344 – Format : 190 x 255 mm
Collection : ÉTUDES CHRÉTIENNES ARABES
Année de parution : 1994