Éditions
Éditions Cariscript Livres Revues

Lettre du Calife Harûn Al-Rašîd

à l’Empereur Constantin VI


Auteur : Hadi EID

Prix : 25,50 €

L'œuvre pleine d'intérêt que la thèse de M. Hadi EID a le mérite de nous faire découvrir se compose, en fait, de deux choses : un document diplomatique et un traité apologétique.
Le document diplomatique consiste en une lettre adressée par le calife abbasside Haroun al-Rashid à l'empereur Constantin VI. Cette lettre, rédigée par un secrétaire de chancellerie qui fut au service de trois califes, Mouhammad Ibn al-Layth, a été très probablement envoyée de Raqqa, ville frontière de Haute-Mésopotamie, en 796, avant la reprise de la guerre contre Byzance. En effet, Constantin VI, rompant avec la sage politique, faite d'accords militaires et d'échanges commerciaux, menée par sa mère, l'impératrice Irène, avait repris les hostilités contre les Arabes. Cette lettre constitue, en quelque sorte, la réponse du calife au changement de politique de l'empereur.
Dans sa missive, le calife invite Constantin VI à embrasser l'Islam et, après lui avoir rappelé les avantages de la rançon naguère versée, il le menace de déclencher la guerre sainte et l'invite à payer la capitation. Haroun al-Rashid ayant mis sa menace à exécution, il pénètre en territoire byzantin, s'empare de la forteresse de Safsaf en 797 et parvient jusqu'à Ancyre, causant la chute de de Constantin VI et le retour au pouvoir de l'impératrice Irène.
Quant au traité apologétique, il consiste en une défense de l'Islam et une réfutation du christianisme, qui ont été insérées par l'auteur entre le préambule et le corps de l'épître.
Tirant en grande partie ses arguments de la biographie de Mahomet, la «Sîra» de son contemporain Ibn Hisham (m.828), Ibn al-Layth fonde sa défense de l'Islam sur l'établissement de l'unicité de Dieu et de la mission prophétique de Mahomet, ainsi que sur la réfutation des objections des chrétiens relatives à la personne de Mahomet et à la révélation du Coran. Sa réfutation du christianisme consiste essentiellement à démontrer l'impossibilité d'admettre la Trinité divine, de même que l'incarnation du Verbe et la divinité de Jésus-Christ.
Contemporaine de la discussion du catholicos Thimothée avec le calife al-Mahdi, et de la correspondance échangée entre al-Kindi et al-Hashimi sous al-Ma'moun, l'apologie de Mouhammad Ibn al-Layth est antérieure à celle de °Alî Ibn Rabban al-Tabari composée à l'époque d'al-Moutawakkil : elle apparaît donc comme la plus ancienne œuvre apologétique musulmane dont nous disposons actuellement. De ce fait, l'œuvre d'Ibn al-Layth présente un intérêt considérable pour l'histoire des relations islamo-chrétiennes.
( Extrait de la Préface par Gérard Troupeau )

 ISBN : 2876011263

Format du livre : 16x24 cm – Nombre de pages : 194

Année de parution : 1992